AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2: Ce qu'il faut savoir!

Aller en bas 
AuteurMessage
mastergui33
Expert Chuunin
Expert Chuunin
avatar

Masculin Age : 34
Messages : 294
Date d'inscription : 24/05/2009

MessageSujet: Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2: Ce qu'il faut savoir!   Dim 12 Fév 2012 - 7:43

nom : Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2
support : PlayStation 2
éditeur : Namco Bandai Games
développeur : Spike
genre : fighting
multijoueur : Oui
sortie européenne : 27/10/2006
site officiel : http://dbzs-neo.jp/
autres versions : Nintendo Wii

LISTE PERSONNAGES

DBZ Budokai tenkaichi 2 inclus :

73 personnages de base :

• Baddack,
• Baby Vegeta 1
• Bojack
• Broly
• Barta
• Evil Buu
• Kid Buu
• Majin Buu
• Super Buu
• C-13
• C-16
• C-17
• C-18
• C-19
• C-20
• Cell
• Cell Jr.
• Chaozu
• Cooler
• Dabra
• Dodoria
• Freezer
• Garlic Jr.
• Ginyu
• Grand Père Sangohan
• Guldo
• Hildegarn
• Janemba
• Jeece
• Kaio Shin
• Kiwi
• Krillin
• Metal Cooler
• Mecha Freezer
• Mr. Satan
• Nappa
• Oub
• Paikuhan
• Pan GT
• Piccolo
• Raditz
• Reecome
• Saibaman
• Sangohan enfant
• Sangohan Cell Saga
• Sangohan ado
• Sangohan ultime
• Sangoku enfant
• Sangoku
• Sangoku SSJ 4
• Sangoten
• Sauzer
• Slugh
• Super 17
• Syn Shenron
• Tapion
• Tao Pai Pai
• Tenshinhan
• Thalès
• Trunks enfant
• Trunks épée
• Trunks
• Tortue Géniale
• Vegeta - Saga des Saiyens
• Vegeta - Saga de Cell
• Vegeta
• Vegeta Majin
• Vegeta SSJ4
• Videl
• Yajirobé
• Yamcha
• Zangya
• Zabon

49 transformations directe (accessibles directement en pressant R3 en combat)
• Baddack -> Baddack singe géant
• Baby Vegeta -> Super Bébé Mutant 1 -> Super Bébé Mutant 2 -> bébé gorille géant
• Bojack -> bojack puissance maximale
• Broly -> Super saiyen –> Super saiyen légendaire
• Super Buu -> gotrunks absorbé -> Gohan absorbé
• C-13 -> C-13 fusion
• Cell -> Cell 2ème forme -> Forme parfaite -> Cell parfait
• Cooler – Cooler forme finale
• Freezer -> 2ème forme -> 3ème forme -> Forme finale -> Puissance maximale
• Garlic Jr. – Super Garlic Jr.
• Janemba –> Janemba forme finale
• Kaio Shin -> Kaiobito
• Nappa ->Nappa gorille géant
• Oub GT -> super Oub
• Raditz - > Radditz gorille géant
• Sangohan Cell Saga -> SSJ1 -> SSJ2
• Sangohan ado -> SSJ1 -> SSJ2 -> Great saiyaman
• Sangoku enfant – Sangoku gorille géant
• Sangoku -> SSJ1 -> SSJ2 -> SSJ3
• Sangoten -> SSJ
• Slugh -> Slugh Géant
• Syn Shenron -> Li shenron
• Thalès -> Thalès gorille géant
• Trunks enfant -> SSJ
• Trunks épée - > SSJ
• Trunks -> SSJ -> Super Trunks
• Tortue Géniale – Puissance maximale
• Vegeta - Saga des Saiyens – Vegeta gorille géant
• Vegeta - Saga de Cell -> SSJ1 -> Super Vegeta
• Vegeta -> SSJ1 -> SSJ2
• Videl -> Great Saiyaman 2
• Zabon -> Transformé

4 personnages fusions (disponibles uniquement en jouant en équipe et avec le bon partenaire)
• Sangoku -> Vegeto
• Sangoku -> Super Gogeta
• Sangoku SSJ4 -> Gogeta
• Sangoten -> Gotrunks
• Trunks enfant -> Gotrunks
• Vegeta -> Vegeto
• Vegeta -> Super Gogeta
• Vejeta SSJ4 -> Gogeta

3 transformations indirectes (disponible uniquement après une fusion)
• Vegeto -> Super Vegeto
• Gotrunks -> SSJ1 -> SSJ3


--------------------------------------------------------------------------

Maps (pas moins de 16 terrains):

Plaine
Desert
Ville en ruine
Col
Iles
Kame house
Glacier
Tenkaichi Budokai
Championnat de Cell
Terre Devastée
Sanctuaire
Salle de l’esprit et du temps
Monde de Kaioshin
Planète
Namek
Namek mourrante


--------------------------------------------------------------------------

Infos sur le jeu :

-Les arènes ont été agrandie d’a peu pré ¼ à 1/3 sauf celle du tournoi (le ring) dont la taille reste identique.

-La ville est plus accord avec les villes « Toriyamesque », mais le seul niveau ou on y combat est en version détruite.
Les villes dans le mode aventure sont elles aussi très ressemblante aux références du manga.

-Il n’y a pas de changement sur les rayons ou les boules d’énergie, mais l’aura au départ du rayon (coté lanceur donc) est plus ou moins grosse en fonction de la charge.

-L’effet de charge du Ki est commun à tous les persos (sauf cyborgs).

-L’intro est en 3D comme celle du premier. La qualité est identique à celle du précédent DBZ BT.

-Le mode tag a 2 modes : « Relais » ou « libre ». Le « relais » ne fait changer de perso que quand le précédent est battu (donc par de changement « libre »), le mode libre permet de changer à volonté pendant le combat.


-En mode versus par équipe, on peut choisir de s’affronter (contre un adversaire ou contre la machine) à 1 contre 5 jusqu'à 5 contre 5. Les persos peuvent être choisit librement parmi les persos développé dans le mode aventure. Donc 5 perso niveaux 20 contre 1 niveau 100 c’est possible, il suffit de créer les personnages.

-Une seule barre de vie est indiquée à l’écran, celle du personnage disponible pour un TAG (échange). Elle apparait en dessous de la barre de vie du perso actif. Comme on peut changer le perso avec lequel on veut switcher librement avec la croix directionnelle. Il n’y a donc qu’une seule barre qui apparait à l’écran.



-Il y a trois mode de tournois, en ring (sortie éliminatoire), le Cell games (normal mais arène unique) et tournoi de Bojack (normal mais arènes au hasard). Tous ont 4 niveaux de difficulté. Le combattant de la finale est prédéfini dans les niveaux Avancé et Maitre seulement : Cell est le finaliste obligatoire en final de son tournoi, Tortue génial est lui finaliste du tournoi en ring, et Bojack celui du tournoi libre en niveaux Maitre, Zangya est l’adversaire finale en niveau Avancé.
Si on veut jouer un tournoi avec 8 joueurs humains et sans l’adversaire final, il suffit de choisir le niveau Initié (8 participants) ou Adepte (16 participants donc 8 gérés par l’IA).

-Le nombre maximum de participants humain dans un tournoi est de 8. Le maximum de participants total est de 16.

-Les personnages de Dragon Ball peuvent faire des rushs aériens et donc ce déplacer en l’air, mais pas voler. C'est-à-dire que s’ils restent statiques un moment en l’air, ils agitent les jambes puis tombent.

-Les personnages surpuissant (au niveau physique en tout cas) on un bonus sur les coups simples et les kikoha simples car il n’encaisse pas le recul bien qu’ils encaissent quand même les dommages. Seulement ces personnages surpuissants sont très réduits comparé au premier DBZ BT : il y a Broly en super saiyan légendaire, Slugh en géant, et les Gorilles. En outre, la puissance (ou le niveau pour les personnages modifiés) du personnage attaquant est prise en compte. Par ex : Paikuhan ou Buu Petit touchent tout à fait C-13 fusionné. Broly ne recule pas sous les coups de goku enfant mais encaisse sur Goku SSJ4.

-Seules les attaques de type rayons qui se rencontrent font basculer en mode Bras de fer ou il faut tourner les joysticks analogiques pour gagner.
Les attaques de type différent s’annule (ou l’une détruit l’autre en fonction de la charge)
Les attaques de type boule d’énergie s’annulent ((ou l’une détruit l’autre en fonction de la charge)

-Désormais les « barrières cyborg » de C18, C17,C16 et super 17 peuvent absorber toutes les attaques finales ou ultimes (test avec Kaméha, boule de la mort, dodompa, Canon Kikoha, rayon de la mort et genkidama). L’energie de ses cyborgs remonte en outre de façon graduelle. Ils ne peuvent pas se concentrer sauf pour passer en mode puissance max (avec 5 barres d’énergie donc)
C19 et C20 ne peuvent faire augmenter son énergie qu’en frappant, il ne possède pas de système d’absorption d’énergie mais possède une attaque ultime qui absorbe de la vie (et beaucoup.. !)
C13 ne possède pas la barrière Cyborg, mais possède la faculté de récupérer son énergie petit à petit.


-Les petites scènes du mode histoire avant les combats montrent les persos en 3D, et les dialogues sont dans des bulles rattachées à des versions 2D des persos.

-L’évolution du niveau des persos dans le mode histoire varie en fonction des Potaras dont le personnage est équipé
Le niveau ne représente pas forcément la puissance directe du personnage : Seule la différence de puissance entre les adversaires est indicative de la difficulté du combat (Niv. 8 VS Niv. 50 = Niv. 108 VS Niv.150)
Le maximum de puissance (Niv.) se trouve autour de 300.


-La map monde en taille, est sensiblement identique à Budokai 3.
En qualité, c’est beaucoup plus détaillé, et la carte contient surtout beaucoup plus de lieux différents.
De nombreux lieux ne sont pas obligatoires, mais apporte des éléments d’aide ou des combats supplémentaire permettant de gagner des Potaras rares, ou de l’argent.

-Les villes apparaissent sur la carte, comme dans le mode monde du dragon de DBZ budokai 3. Quand on rentre dedans, la ville s’affiche de façon plus détaillée (NB, on ne se promène pas dans la ville, on évolue juste dans une petite zone de déplacement libre, ou se trouve des personnages et/ou adversaires)

-Goku est le personnage ayant le plus de costumes (6). Certains persos n’ont pas de costumes alternatifs, par exemple Vegeta (Saiyen), Chaozu, Thalès,...

-La transformation de Janemba, et les absorptions de Buu reprennent les animations de l’animé. Majin Boo (le gros) ne se transforme pas. Certains personnages ont des transformations spéciales (ex. C-13) mais pas tous.

Screenshots, Scans et Artworks:

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.2856293800887.2128530.1065852052&type=3

Pour ceux qui n'ont pas facebook:

http://www.gamekyo.com/element4970_images.html

Vidéos:

Trailer:



Gameplay:



Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2:

Il y a des jeux qui marquent leur époque d’une encre indélébile, qui restent gravé dans les mémoires à tout jamais. On appelle ça des jeux cultes ou tout simplement des chefs-d’œuvre. Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 fait partie de ceux-là. Outre le fait d’être la représentation quasi-parfaite de l’œuvre d’Akira Toriyama en jeu vidéo, le titre enfanté par Spike est également un jeu de baston exceptionnel, à bien des niveaux d'ailleurs. Alors qu’on pensait avoir approché la perfection avec le premier Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi, Spike nous surprend une fois de plus et approfondi sa suite de manière volcanique. Ne cherchez pas plus loin, le meilleur jeu estampillé DBZ du moment n’est autre que celui-là. Point barre.

Il y a un an, presque jour pour jour, Spike créait la surprise en proposant sa vision unique et ô combien phénoménale de l’univers Dragon Ball Z en jeu vidéo. Après avoir tutoyé les nuages, les développeurs japonais remettent le couvert en prenant le pari de pousser le vice encore plus loin, en se rapprochant encore plus près de la perfection. Une douzaine de mois après DBZ : Budokai Tenkaichi, voilà donc sa suite, plus belle, plus complète, plus dynamique, plus époustouflante. Plus qu’un coup de maître, on a affaire ici à un coup de génie !

Après une introduction aussi pompeuse que celle-ci, il est légitime de se poser la question de savoir si le rédacteur en question ne s’est pas trop laissé envahir par une crise aiguë liée à sa passion débordante envers l’œuvre imaginée par Akira Toriyama. Ce n’est pas tout à fait faux mais en tant que fan assumé de DBZ, prendre en main ce Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 est un moment de bonheur à déguster à chaque instant. Mais pour comprendre cette jouissance extrême, il faut remonter au mois d’octobre 2005, date de sortie de Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi sur PS2, un titre qui révéla le studio Spike au grand public. Un coup d’essai transformé en coup de maître ? Assurément ! Et ces moments de génie sont assez rares dans notre média pour qu’ils soient marqués au fer rouge. Certes, il est vrai également que le jeu n’a pas fait l’unanimité auprès de toute la confrérie des amateurs de boules de cristal, déstabilisés par un système de combat bien trop complexe, peut-être même élitiste. On lui reprochait également l’absence d’un véritable mode "Story" et des attaques moins dévastatrices que celles de Dragon Ball Z : Budokai 3. Soit. Pour reprendre les propos d’un certain Jean-Marie que je ne cautionne en aucun cas, il s’agit-là de simples détails de notre Histoire, puisque Spike vient de recadrer le tir en étoffant le jeu de la plus belle manière qu’il soit.

Sang vin neuf

Que tous ceux qui pensaient que Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 ne serait qu’un simple update de son aîné se repentissent immédiatement. Non seulement, les développeurs ont réussi à approfondir davantage le gameplay du jeu mais ont en sus considérablement étoffé le contenu ; et tout ceci en l’espace d’une douzaine de mois. Difficile à y croire et pourtant les faits sont bien là. Tout d’abord d’un point de vue graphique, Spike a soigné un peu plus la réalisation du jeu, avec des personnages encore plus proches du coup de crayon de Toriyama, grâce à un cel-shading qui fait vraiment des étincelles. Ensuite, on assiste à un déluge de personnages. En comptabilisant toutes les transformations, il y a 129 personnages ! Du jamais vu dans un jeu de combat ! Mais pour ceux qui n’aiment pas jouer sur les chiffres, sachez qu’il y a en réalité 75 personnages distincts, parmi lesquels on compte 17 belligérants totalement nouveaux. C13, Slug, Tapion, Hildegarne, Thalès, Garlic Jr, Zangya, Pan, Uub, il y a même le bouffi Yajirobe pour les nostalgiques. Spike est donc allé piocher dans les différents films et autres OAV pour garnir un peu plus un casting déjà bien conséquent. Avons-nous atteint les limites de DBZ en matière de personnages ? Il semblerait que non et les développeurs disposent même d’une grande marge encore s’ils veulent vraiment couvrir tout l’univers de DBZ. A ce propos, certains internautes s’amusent d’ores et déjà à imaginer le casting du prochain DBZ Budokai Tenkaichi 3. Amusant.

L’histoire sans fin

L’autre point positif qui permet à Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 de gagner énormément en intérêt réside dans son mode "Story". Nombreux sont ceux qui étaient sortis déçus de la première expérience "Tenkaichi" suite à l’absence d’un véritable mode "Histoire" au premier épisode. Spike a appris de ses erreurs et a donc décidé d’offrir aux fans un vrai mode "Scénario", baptisé ici "Aventure". Bon, il faut bien avouer que les concepteurs ne sont pas allés chercher bien loin puisqu’il s’agit d’un copié/collé du mode "Story" de Dragon Ball Z : Budokai 3, auquel on a ajouté des éléments supplémentaires. Certains parlent de plagiat. Oui, il y a un peu de ça, et il est vrai qu’on aurait aimé une perspective différente de la part de Spike. Mais ne crachons pas dans la soupe sans y avoir trempé son pain, car le mode solo de Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 est loin d’être avarié. Bien au contraire même. En reprenant le schéma de Dragon Ball Z : Budokai 3, Spike a également apporté sa touche personnelle et a considérablement approfondi le système.

Le principe de base reste le même, à savoir diriger un (ou plusieurs personnages) sur une carte représentée en 3D. Pour se déplacer, il suffit de maintenir la touche L2 enfoncé pour foncer tête baissée et se diriger vers les différents points indiqués sur la carte. Il en existe trois différents. Le point rouge est la destination obligatoire pour avancer dans l’histoire. Le point jaune correspond aux quêtes annexes, des missions facultatives qui permettent de récolter ici et là des bonus mais aussi de gagner un peu plus de sous pour espérer acheter ou débloquer des personnages dans la boutique. Reste alors le dernier point. De couleur blanche, celui-ci apparaît en de rares occasions, au moment précis où vous avez récolté les 7 boules de cristal. Une fois en votre possession, il ne tient plus qu’à vous d’aller invoquer Shenron pour lui demander un souhait. De la même manière que le précédent épisode, les boules de cristal sont éparpillées un peu partout sur la carte. Certaines sont facilement trouvables en allant simplement rendre visite à un personnage tiers tels que Yamcha, Tortue Géniale ou Maître Karine. D’autres en revanche demandent plus de recherche, puisqu’il faut parfois détruire un élément bien précis du décor pour espérer dénicher cette fameuse boule de cristal. Elles sont importantes dans le sens où elles vous permettront de débloquer les tous derniers personnages. Ceux qu’on ne peut pas trouver autrement, même en fusionnant toutes les boucles d’oreilles possibles. Sur ce point-là non plus, Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 n’a pas varié d’un iota puisque les persos les plus intéressants se débloquent en fusionnant des boucles d’oreilles de la même ou de différente couleur. La quête sera longue avant d’espérer avoir les 129 personnages en sa possession, d’autant que le mode "Aventure" est d’une richesse hallucinante. Chaque chapitre de la série est découpée avec soin et chaque combat est entrecoupé d’une séquence animée qui reprend à la lettre le manga, la série, les téléfilms et autres OAV. De quoi être émoustillé.

Force brute

Mais les nouveautés ne s’arrêtent pas là. Loin de là même. Si dans le fond, le principe et le système de combat de Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 suivent le même schéma que son aîné, Spike a revu et corrigé certains aspect du gameplay pour l’approfondir davantage. Les attaques au corps à corps par exemple sont les changements les plus flagrants dans cet épisode. S’il était possible d’enchaîner avec dynamisme les combos dans le premier volet, ici on peut désormais rendre les attaques encore plus percutantes. En combinant en en alternant au choix les enchaînements des touches "Carré" et "Triangle", il est désormais possible de maintenir son adversaire à la merci pour le faire ensuite valdinguer à l’autre bout de la carte. Les combos sont encore plus libres qu’auparavant, puisqu’il sera possible si on le souhaite de casser cet enchaîner par un counter attack (qui s’effectue en fonction du nombre de coups assénés), par une téléportation (idéale pour continuer de matraquer son antagoniste le plus longtemps possible) ou bien encore de le repousser. Il existe également de nouveaux enchaînements qui permettent de propulser au loin son ennemi, tout en lui suivant grâce à la téléportation. Trois attaques d’affilé est le nombre maximum que l’on peut exécuter, ce qui est largement suffisant pour humilier son adversaire en bonne et due forme.

Toujours dans l’optique de jouer les coqs dans la basse-cour, il y a aussi la maîtrise des super attaques. Pas fainéant pour un sou, Spike ne s’est pas contenté de recycler l’ensemble des attaques de chacun des personnages du précédent volet. Bien au contraire même, la plupart des attaques ont été renouvelées et c’est un vrai plaisir que de redécouvrir à nouveau l’ensemble de ces 129 personnages. La vague dévastatrice de Goku dans sa première version Super Sayajin offre un résultat à l’écran tout simplement époustouflante, lorsqu’il dégage cette vague d’énergie à l’aide de sa simple main droite. Il est également possible de faire exploser le décor littéralement. Seuls certains persos ont accès à cette possibilité puisqu'il faut impérativement que l'attaque soit assez puissante pour réduire la planète à feu et à sang. Pour ce faire, il faut atteindre le stade de Sparking, à savoir remplir deux fois sa barre de Ki et ainsi accéder aux ultimes attaques, celles qui font mal donc.

Les réjouissances continuent de plus belle avec l’apparition des transformations en temps réel. Voilà un élément que les fans sauront apprécier. Il est donc bel et bien possible de se métamorphoser en plein combat, à la seule condition s’avoir débloqué l’ensemble de ces transformations. La manipulation est simple puisqu’il suffit d’appuyer sur R3 pour se métamorphoser en Super Sayajin ou en stade évolué, c’est selon les personnages. Thalès, Baddack, Vegeta période Namek, Nappa, Radditz et Goku enfant peuvent maintenant se transformer en gorille géant par exemple. Tortue Géniale fera craquer sa chemise pour faire comme Hulk et passer au stade maximum, tandis que Super Buu assimilera Gotenks ou Gohan pour gagner en puissance. Bref, inutile de tartiner davantage, une fois de plus, Spike a respecté à la lettre les codes de DBZ. Et on ne peut que s’en réjouir et féliciter cette initiative.

La boule à Z

La taille des arènes étant désormais un tiers plus vaste que ceux du premier Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi, idéal pour fuir les attaques d’un Vegeta gorille ou d’un Hildegarne trop imposant. Sur ce point-là, Spike a tenu à respecter certains codes émis par le manga et les différents OAV. Un gorille ou un autre personnage à la taille démesurée tel que Hildegarne ou Janemba (dans sa première forme) ne craignent absolument pas les attaques enchaînées d’un perso aussi insignifiant tel que Videl, Mr Satan, Yajirobe ou bien encore Tortue Géniale. Ces deux derniers sont d'ailleurs incapables de de se maintenir dans les airs trop longtemps. Le respect des forces est peut-être conservé mais surtout pas l’équilibre entre les personnages. Tortue Géniale n’aura donc que peu de chances de remporter un match face à un Gogeta Super Sayajin 4 ou un Hildegarne, capables de vider une barre de vie d’une simple attaque dévastatrice. Le respect est conservé jusque dans les moindres détails puisqu’un Super Guerrier mettra beaucoup moins de temps à charger sa barre de Ki qu’un simple mortel tel que Yamcha ou Tenshin Han. Reste alors les différentes capsules à collecter pour insuffler des forces et des points d’expériences supplémentaires pour faire le poids. Ceci dit dans l’absolu et toujours à titre de comparaison, certains personnages sont amenés à gagner un combat plus facilement que d'autres. C’est la loi du plus fort et c’est un choix respectable.

Une fois le mode "Aventure" totalement bouclé, il reste un bon nombre de modes de jeu pour ne pas s’ennuyer. Spike a mis le paquet et en sus d’un mode Versus incroyablement intéressant, grâce à la présence d’arbitres qui permet de dicter des règles lors des combats, la possibilité de faire commenter son match par un des personnages proposés. On retrouve les matchs en un contre un mais aussi les relais, dans lequel on compose son équipe pour ainsi switcher d’un personnage à un autre, à l’instar du mode "Histoire". Bien entendu, on retrouve aussi l’incontournable mode "Tournoi" qui sied tant à l’univers Dragon Ball, mais aussi toute une ribambelles de modes de jeu qu’on trouvait déjà dans le premier épisode. Bref, il y a de quoi faire et il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour ne pas trouver chaussure à son pied. Pour Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2, Spike a-t-il réalisé un sans faute ? La réponse est malheureusement négative. On chipotera par exemple par un bug assez agaçant, celui qui force les personnages à changer subitement de direction de manière aléatoire et hasardeuse lorsqu’ils avancent et se collent sans le savoir aux limites du terrain. C’est un élément perturbateur qu’on retrouvait déjà dans l’opus précédent et il est dommage que les développeurs n’aient point trouvé de compromis pour éviter de se retrouver en face d’un adversaire qu’on essayait de fuir depuis un certain temps. De même, arrivé à une certaine distance d’un ennemi, le personnage se met aussitôt en position d’attaque au corps à corps. Certes, cela permet de gagner en fluidité dans les combats mais il est assez difficile de fuir les attaques ennemies lorsqu’on est pris sous les coups, peu importe la direction choisie.

Pour continuer sur les points les plus fâcheux du jeu, on se retrouve une fois encore face à une version PAL amputée des musiques originales. Les voix japonaises tellement puissantes sont bel et bien présentes mais il est bien triste de devoir se farcir des musiques composées avec un synthé Bontempi et des thèmes qui n’ont absolument rien à voir avec l’œuvre originale. Un détail bien regrettable dans le sens où la B.O. originale est un gage de qualité à prendre en compte. Mieux vaut donc se diriger vers la version japonaise pour ceux qui ne sont pas allergiques aux kanjis et autres katakanas. Ainsi, il pourra profiter des musiques originales qui permet au jeu de prendre une tout autre dimension. D'autant, que l'ensemble des musiques sont là et avant de commencer un combat en mode "Versus", il est possible de choisir son morceau préféré. Excellent ! En revanche, on regrette que la cinématique d’intro soir complètement ratée, aussi bien dans sa mise en scène que dans le character design choisi, à 20 000 lieues du coup de crayon de Toriyama. Mais rassurez-vous, il s’agit donc là de détails finalement assez menus comparés aux innombrables qualités dont regorge le titre, mais si c’est la perfection que l’on recherche, il est regrettable de passer si près... Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 n’en demeure pas moins la représentation la plus fidèle et la plus réussie de tous les jeux estampillés DBZ existants. Il fallait que ça soit dit.

La Note:

17/20

Les plus:

129 personnages !
Enfin un mode Story digne de ce nom
Gameplay plus approfondi
Des attaques renouvelées
Les transformations en temps réel
Une richesse de jeu incroyable !
Les voix japonaises
Enorme durée de vie
Musiques transcendantes en jap

Les moins:

Les musiques PAL sont à vomir
Un jeu qui demande de la maîtrise
Quelques bugs qui agacent toujours
Cinématique d'intro ratée
Temps de chargements trop nombreux

Solution complète du jeu:

100 000 Zénis:

Allez sur l'option Super Fusion du menu Données pour recevoir automatiquement 100 000 Zénis à condition d'avoir une sauvegarde du premier Tenkaichi sur votre carte mémoire.

Les 7 boules de cristal et les voeux du dragon:

Les boules de cristal peuvent être récupérées sur les arènes de combat en mode Aventure en détruisant certains éléments du décor. Le radar que vous pouvez acheter pour 200 000 zénis peut vous aider à les repérer sur la mini-map durant le combat, mais leur emplacement n'apparaît que lorsque vous avez déjà détruit le décor où elles étaient cachées. Lorsque vous en avez trouvé une, il suffit de recommencer le même combat plusieurs fois pour obtenir la même boule de cristal 7 fois, ce qui vous évitera d'avoir à les chercher ailleurs. Lorsque vous avez récupéré les 7 boules de cristal, vous pouvez invoquer le dragon sur Terre ou sur Namek. Le choix est important, car les voeux seront plus nombreux sur Namek (3 au lieu de 1) mais moins intéressants que sur Terre.
Voeux de Sheron (1 seul)

-Puissance Max sup
-Baiser de C-18
-Rituel du Grand Chef
-Vaisseau de Freezer
-Attaque + 15
-Défense + 15
-Kikoha ultime + 15
Voeux de Polunga (3)

-Aura + 15
-Vitesse + 15
-Compétence du maître
-Présence du maître
-Protection du maître
-Miracle
-Pouvoir du dragon

Personnages issus de fusions:

Voici les artefacts à fusionner pour avoir tous les personnages du jeu.
Saga Dragon Ball

Tao Pai Pai : Artefacts "Fère de Corbeau G" et "Commémoration".
Tortue Genial MAX : Artefacts "Sérieux" et "Tortue Géniale".
Grand père Sangohan : Artefacts " Eleve de Tortue G." et "Masque du renard".
Goku Jr. : Au chapitre 11 de la saga Bou, allez sur le point jaune au Nord-Est (Col) et battez Yamcha.
Saga Dragon Ball Z

Gorille : Terminer le chapitre "Rivaux du Destins".
Radditz Gorille : Artefacts "Boule de pouvoir" et "Radditz".
Nappa Gorille : Artefacts "Boule de pouvoir" et "Nappa".
Végéta (détecteur) Gorille : Artefacts "Boule de pouvoir" et "Vegeta (Détecteur)".
Kiwi : Artefacts "Soldat de Freezer" et "Rival de Vegeta".
Zabon MAX : Artefacts "Sceau brisé" et "Zabon".
Freezer 100% : Artefacts "Transfo. ultime" et "Freezer ultime".
Freezer Mecha : Artefacts " Chirurgie esthétique" et "Freezer puissance max".
Cell Parfait : Artefacts "Autodestruction" et "Cell forme parfaite".
Kaiobito : Artefacts "Kibito" et "Kaio Shin".
Bou (mal incarné) : Artefacts "Arme de chasseur" et "Bou".
Super Buu Gotrunk : Artefacts "Absorber Gotrunks" et "Bou".
Super Buu Gohan Ultime : Artefacts "Absorber Sangohan" et "Bou".
OAV Dragon Ball Z

Garlic Jr. : Artefacts "Etoile Makyo" et "Zone morte".
Super Garlic Jr. : Artefacts "Forme géante" et "Garlic Jr.".
Thalès : Artefacts "Saiyen inférieur" et "Fruit d'arbre sacré".
Thalès Gorille : Artefatcs "Boule de pouvoir" et "Thalès".
Bardock Gorille : Artefacts "Boule de Pouvoir" et "Bardock".
Slugh : Artefacts "Namek" et "Mutation".
Slugh Géant : Artefacts "Forme géante" et "Slugh".
Sauzer : Artefacts "Cavalerie lourde" et "Soldat de Cooler".
Cooler : Artefacts "Frere de freezer" et "Haine de sangoku".
Cooler MAX : Artefatcs "Transfo. ultime" et "Cooler".
Metal Cooler : Artefacts "Grand guedester" et "Cooler".
C-13 : Artefacts "Ordinateur" et "Haine".
Super C-13 : Artefacts "Morceaux de C-14/C-15" et "C-13"
Broly : Artefacts "Fils de paragus" et "Haine de Sangoku"
Broly SSJ1 : Artefacts "Super saiyen" et "Broly"
Broly Guerrier Legendaire : Artefacts "Au-delà des limites" et "Broly Super Saiyen"
Zanguya : Artefacts "Guerrier galactique" et "Leurs fleurs du mal"
Bojack : Artefacts "Sceau Brisé" et "Guerrier galactique".
Bojack MAX : Artefacts "Transfo. ultime" et "Bojack"
Janemba : Artefacts "Démon psyché" et "Mauvais karma".
Janemba MAX : Artefacts "Transfo. ultime" et "Janemba"
Hildegarn : Artefacts "Haut hildegarn" et "Bas hildegarn"
Saga Dragon Ball GT

Baby Vegeta : Artefacts "Baby" et "Vegeta 2e forme".
Baby Vegeta forme 2 : Artefacts "Saiyen inferieur" (44) et "Baby vegeta".
Baby Vegeta MAX : Artefacts "Force de l'inferieur" et "Super Baby".
Baby Vegeta Gorille : Artefacts "Onde brutz artific" et "Super Baby 2".
Super C-17 : Artefacts "C-17 infernal" et "C-17".
Li Shenron : Artefacts "Dragon malefique" et "Energie negative".
Li Shenron MAX : Artefacts "Boules suprêmes" et "Syn Sheron".

Auréole de Sangoku et Végéta:

Pour que Sangoku ou Vegeta se battent avec une auréole, fusionnez les potaras violettes #5 et #6, cela vous donnera la potara jaune nommée "Halo". Equipez Goku ou Vegeta de cet artefact pour obtenir l'auréole.

Poratas violettes et vertes:

Pour avoir les poratas violettes de Grand-Père Gohan et vertes de Petit Goku (par Frieza)

Dans le scénario : Bou.
- Allez dans le chapitre 11, allez sur le point jaune au Col (vers le nord), vous y trouverez Yamcha pour un combat, si vous gagnez, il vous donnera la potaras violette 'Masque du renard'.

Ensuite lancer le scénario : Rivaux du destin.
- Lancer le chapitre 3
- Allez sur le point jaune qui represente la tour karine, vous y trouverez kaio, qui vous envoie faire un combat contre grand-père Gohan, si vous gagnez, il vous donnera la porata violette 'Eleve de Tortue G' et la porata verte 'goku enfant'.

Les cartes de membres:

Carte de membre bronze
Battre Freezer (chapitre 19/Freezer)

Carte de membre argent
Survivre face à Cell (forme parfaite) (chapitre 17/Les Cyborgs/Arène de Cell)

Carte de membre or
Battre Vegeta (chapitre 08/Rivaux du Destin)

Scénarios du mode Aventure:

Les Saiyens
Disponible au départ

Frères ennemis
Battre Radditz (chapitre 00/Les Saiyens)

Le Combat fratricide
Battre Vegeta (chapitre 16/Les Saiyens)

La Menace de Namek
Battre Thalès (chapitre 02/Le Combat fratricide)

L'Affrontement ultime
Battre Super Slugh (chapitre 02/La Menace de Namek)

Freezer
Battre Doria et Zabon (chapitre 02/L'Affrontement ultime)

Douce Traîtrise
Battre Doria (chapitre 01/Freezer)

A la Poursuite de Garlic
Battre Freezer (chapitre 19/Freezer)

La Revanche de Cooler
Battre Garlic Jr (chapitre 02/A la Poursuite de Garlic)

Cent Mille Guerriers de Métal
Battre Cooler (chapitre 04/La Revanche de Cooler)

L'Histoire de Trunks
Battre les 5 Metal Cooler (chapitre 06/Cent Mille Guerriers de Métal/Plaines Est)

Les Cyborgs
Battre C-17 et C-18 (chapitre 02/L'Histoire de Trunks)

L'Offensive des Cyborgs
Battre Cell Parfait (chapitre 23/Les Cyborgs)

Broly le Super Guerrier
Battre C-13 Fusion (chapitre 04/L'Offensive des Cyborgs)

Bio Broly
Battre Broly Légendaire (chapitre 06/Broly le Super Guerrier)

Les Mercenaires de l'espace
Battre Cell (1ère forme) (chapitre 02/Bio Broly)

Bou
Battre Zangya et Bojack (puissance max) (chapitre 07/Les Mercenaires de l'Espace/Capitale Nord)

Rivaux du Destin
Battre Gohan (chapitre 01/Bou/Désert)

Le Retour de Broly
Battre Bou petit (chapitre 20/Bou)

Fusion
Battre Broly Légendaire (chapitre 05/Le Retour de Broly/Col)

L'Attaque du Dragon
Battre Vegeta (chapitre 10/Fusion)

La Vengeance du Bébé Mutant
Battre Hildegarn (chapitre 06/L'Attaque du Dragon/Capitale Ouest)

Super C-17
Battre Baby (gorille géant) (chapitre 04/La Vengeance du Bébé Mutant)

Li Sheron le Dragon Maléfique
Battre Super C-17 (chapitre 05/Super C-17/Capitale centre

Tous les personnages:

http://www.jeuxvideo.com/cheats/00016112/astuces-dragon-ball-z-budokai-tenkaichi-2-playstation-2-ps2-00021952.htm

Personnages niveau 160:

http://www.jeuxvideo.com/cheats/00016112/astuces-dragon-ball-z-budokai-tenkaichi-2-playstation-2-ps2-00028530.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2: Ce qu'il faut savoir!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dragon Ball Z [Topic Général]
» Dragon Ball Z : Budokai
» Dragon Ball Raging Blast / PS3
» Dragon Ball, le film.
» Dragon Ball

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives du forum du 19 mai 2009 au 9 février 2013 :: Saisons antérieures (2009-2012) :: Autres Jeux Dragon Ball Z :: Autres jeux Dragon Ball Z :: Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2 (PS2)-
Sauter vers: